Communiqués

 Voir version imprimable
<< Retour
DAVIDsTEA Inc. annonce les résultats financiers du premier trimestre de 2017
DAVIDsTEA Inc. annonce les résultats financiers du premier trimestre de 2017

DAVIDsTEA Inc. annonce les résultats financiers du premier trimestre de 2017

Hausse de 9,4 % des ventes qui ont atteint 48,7 M$ CA au premier trimestre
Annonce du départ de Luis Borgen, chef des finances, en juillet 2017

MONTRÉAL, June 07, 2017 (GLOBE NEWSWIRE) -- DAVIDsTEA Inc. (Nasdaq:DTEA) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le trimestre clos le 29 avril 2017.

Pour le trimestre clos le 29 avril 2017,

  • les ventes ont augmenté de 9,4 %, passant de 44,5 M$ CA il y a un an à 48,7 M$ CA. Les ventes de boutiques comparables ont reculé de 5,7 %;
  • la marge brute a augmenté de 4,3 %, passant de 23,2 M$ CA à 24,2 M$ CA, tandis que la marge brute exprimée en pourcentage des ventes a diminué, passant de 52,1 % à 49,7 %. Cette baisse de la marge brute exprimée en pourcentage des ventes découle des activités promotionnelles supplémentaires, d'une modification de la composition des ventes de produits et de l'incidence défavorable d'un dollar américain plus fort sur les achats libellés en dollars américains;
  • le résultat net s'est établi à (0,4) M$ CA comparativement à 1,5 M$ CA. Le résultat net ajusté, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS et qui exclut l'incidence des contrats déficitaires pour le premier trimestre de l'exercice 2017 (se reporter au rapprochement du résultat net selon les IFRS et du résultat net ajusté), a atteint (1,1) M$ CA contre 1,5 M$ CA;
  • le résultat dilué par action ordinaire s'est établi à (0,01) $ CA comparativement à 0,06 $ CA. Le résultat dilué ajusté par action ordinaire, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS et qui correspond au résultat net ajusté divisé par le nombre moyen pondéré après dilution d'actions en circulation ajusté (se reporter au rapprochement du nombre moyen pondéré après dilution d'actions ordinaires en circulation), s'est élevé à (0,04) $ CA par action comparativement à 0,06 $ CA par action.

« Les tendances des ventes au premier trimestre sont restées préoccupantes, alors que nous avons poursuivi nos efforts de réduction des stocks excédentaires, a déclaré Joel Silver, président et chef de la direction de DAVIDsTEA. Le total des ventes a augmenté de près de 10 % tandis que la diminution de la marge brute d'un exercice à l'autre a été moindre qu'anticipée. Depuis mon entrée en fonction à titre de chef de la direction à la fin de mars, j'ai pu me conforter dans ma conviction que DAVIDsTEA a une grande notoriété, qu'elle se distingue par sa qualité et son innovation et que son concept de vente au détail est très solide. Cependant, beaucoup reste à faire pour redynamiser l'ensemble des activités et raviver la marque DAVIDsTEA. Nous sommes satisfaits des premières avancées liées à nos priorités stratégiques, lesquelles visent à améliorer l'assortiment de produits, à rehausser l'expérience en boutique et à tirer pleinement parti de notre plateforme de commerce électronique en cette année de rajustement. Notre objectif primordial est d'améliorer l'expérience fondamentale de nos clients à l'égard du thé et de nous assurer que nous exploitons tout le potentiel de la marque DAVIDsTEA. »

Autres mesures financières

  • Les charges de vente et d'administration ont augmenté pour passer de 21,1 M$ CA à 24,2 M$ CA. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d'administration se sont accrues, passant de 47,5 % à 49,6 %. Les charges de vente et d'administration ajustées, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS et qui excluent l'incidence des contrats déficitaires pour le premier trimestre de l'exercice 2017 (se reporter au rapprochement des charges de vente et d'administration selon les IFRS et des charges de vente et d'administration ajustées), ont augmenté pour passer de 21,1 M$ CA à 25,6 M$ CA, principalement en raison de l'embauche d'employés pour soutenir la croissance de la Société, y compris les nouvelles boutiques, et d'une hausse des frais d'exploitation des boutiques pour soutenir les activités de 232 boutiques en date du 29 avril 2017 comparativement à 198 boutiques au 30 avril 2016. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d'administration ajustées ont augmenté, passant de 47,5 % à 52,6 %.
  • Les résultats des activités d'exploitation se sont établis à 0,0 M$ CA comparativement à 2,0 M$ CA. Les résultats des activités d'exploitation ajustés, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS et qui excluent l'incidence des contrats déficitaires pour le premier trimestre de l'exercice 2017 (se reporter au rapprochement des résultats des activités d'exploitation selon les IFRS et des résultats des activités d'exploitation ajustés), ont diminué, passant de 2,0 M$ CA à (1,4) M$ CA.
  • Le BAIIA ajusté s'est établi à 1,5 M$ CA comparativement à 4,6 M$ CA. Le BAIIA ajusté, mesure non conforme aux IFRS, exclut les coûts sans effet sur la trésorerie ou non récurrents de la période considérée et de la période de comparaison (se reporter au tableau du rapprochement du BAIIA ajusté).
  • Solide situation financière, la trésorerie s'établissant à 56,3 M$ CA et les liquidités totales (trésorerie plus la tranche disponible d'une facilité de crédit renouvelable de 20,0 M$ CA) s'élevant à 76,3 M$ CA.
  • La Société a ouvert un nombre net d'une nouvelle boutique au cours du premier trimestre de l'exercice 2017 et a terminé le trimestre avec un nombre total de 232 boutiques au Canada et aux États-Unis.

Perspectives pour l'exercice 2017 :

« Nous prévoyons que la pression se maintiendra sur les marges brutes au cours du deuxième trimestre puisque certaines activités promotionnelles, qui ont été retardées, coïncideront avec notre solde estival annuel prévu, alors que nous poursuivrons nos efforts de réduction des stocks excédentaires. Pour le reste de l'exercice, nos efforts porteront surtout sur le Canada où nous prévoyons l'ouverture de 10 à 15 nouvelles boutiques, ce qui nous rapprochera de notre objectif d'un total de 230 boutiques. Nous mettrons aussi l'accent sur la revitalisation des boutiques américaines existantes. Aux États-Unis, la croissance par l'ouverture de nouvelles boutiques se limitera à un maximum de cinq boutiques puisque nous ne choisirons d'ouvrir que des boutiques dont le rendement sera supérieur.

Comme nous l'avons mentionné précédemment, l'exercice 2017 étant une année de rajustement, nous ne présenterons aucun indicateur trimestriel ou annuel au cours de l'exercice. Nous réévaluerons cette décision en temps opportun. Nous demeurons concentrés sur notre vision à moyen terme de réorienter DAVIDsTEA tout en mettant en œuvre les initiatives stratégiques nécessaires à l'amélioration de l'expérience fondamentale de nos clients à l'égard du thé et à l'accroissement des rendements pour les actionnaires, a affirmé M. Silver. »

Départ du chef des finances

La Société a également annoncé aujourd'hui que Luis Borgen, chef des finances, a avisé la Société qu'il quittera ses fonctions le 31 juillet 2017 pour se consacrer à d'autres intérêts. DAVIDsTEA a amorcé une recherche intensive pour combler le poste de chef des finances.

« Au nom de la direction et de tous les membres du personnel de DAVIDsTEA, je tiens à remercier M. Borgen de son leadership et de ses nombreuses réalisations au cours des cinq dernières années. Il a joué un rôle prépondérant dans la transformation de DAVIDsTEA en société ouverte il y a deux ans et a été un véritable artisan de l'instauration de la discipline financière et du contrôle des coûts de la Société. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses projets futurs, a ajouté M. Silver. »

Information sur la conférence téléphonique :

Une conférence téléphonique sur les résultats financiers du premier trimestre de l'exercice 2017 est prévue pour aujourd'hui, le 7 juin 2017, à 16 h 30, heure de l'Est. La conférence téléphonique sera transmise en webdiffusion, et il sera possible d'y accéder dans la section « Investisseurs » du site Web de la Société, à www.davidstea.com/ca_fr/. La webdiffusion sera archivée en ligne deux heures après la fin de la conférence et sera disponible pendant un an.

Information non conforme aux IFRS :

Le présent communiqué comprend des mesures non conformes aux IFRS, notamment les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action. Les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne sont pas des mesures conformes aux IFRS, et ces mesures peuvent être utilisées différemment des mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Nous croyons que les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action fournissent aux investisseurs de l'information utile quant à nos activités passées. Nous présentons les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action à titre de mesures supplémentaires du rendement, car nous croyons qu'ils facilitent l'évaluation comparative de notre performance opérationnelle par rapport à notre rendement fondé sur nos résultats établis selon les IFRS, tout en isolant les incidences de certains éléments qui fluctuent d'une période à l'autre. Par exemple, les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net et le résultat dilué ajusté par action permettent l'évaluation de notre performance opérationnelle, y compris les coûts des nouvelles boutiques, en ne tenant pas compte de l'incidence des charges hors trésorerie de la période ou des autres charges non récurrentes, telles que l'amortissement, les charges financières, les loyers différés, les charges de rémunération hors trésorerie, les frais liés aux contrats déficitaires ou aux contrats dont les coûts pour satisfaire aux obligations devraient être supérieurs aux avantages économiques, le profit (la perte) sur les instruments financiers dérivés, la perte sur cession d'immobilisations corporelles, la dépréciation d'immobilisations corporelles et certaines charges non récurrentes. Ces mesures servent également de références pour l'évaluation de notre performance opérationnelle. Les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne sont pas des mesures de notre rendement financier selon les IFRS et ne devraient pas être considérés isolément ou comme mesures de rechange au résultat net, aux flux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation, d'investissement et de financement ou à toute autre donnée tirée des états financiers et présentée à titre d'indicateur du rendement financier ou de la liquidité, établis conformément aux IFRS. Bien que les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action soient fréquemment utilisés par les analystes en valeurs mobilières, les prêteurs et autres parties pour évaluer des sociétés, nous comprenons qu'ils ne devraient pas être considérés isolément ou comme substituts à l'analyse de nos résultats établis selon les IFRS et, qu'en tant qu'outils analytiques, ils comportent des limites, notamment les suivantes :

  • Les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne tiennent pas compte des variations ou des besoins de trésorerie du fonds de roulement.
  • Bien que l'amortissement soit une charge sans effet sur la trésorerie, les actifs amortis devront souvent être remplacés dans l'avenir, et le BAIIA ajusté ne tient compte d'aucun besoin de trésorerie à cet égard.

En raison de ces limites, les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne devraient pas être considérés comme de la trésorerie discrétionnaire que nous pouvons réinvestir dans la croissance de l'entreprise ni comme une mesure de la trésorerie dont nous disposerons pour satisfaire à nos obligations.

Énoncés prospectifs :

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs se caractérisent généralement par l'utilisation de termes comme « prévoir », « estimer », « projeter », « objectif » et d'autres termes et expressions similaires ainsi que par l'utilisation du futur ou du conditionnel. Ces énoncés prospectifs portent sur diverses questions, dont le point de vue de la direction au sujet des perspectives de croissance de la Société, de l'ouverture de boutiques, de la gamme de produits et des indications financières pour les prochains trimestres et exercice. La Société ne peut garantir aux investisseurs que les développements futurs qui toucheront la Société seront ceux qui auront été prévus. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus en raison de risques et incertitudes, notamment le risque que la Société ne puisse préserver et améliorer son image de marque, particulièrement sur les nouveaux marchés; le risque que la Société ne puisse livrer une concurrence efficace dans la catégorie des thés spécialisés et des boissons liées au thé; le risque que la Société ne puisse étendre et améliorer ses activités; les changements survenus au sein de l'équipe de haute direction de la Société; le niveau de circulation de piétons aux emplacements où les boutiques de la Société sont situées; les changements dans les tendances et les préférences de consommation; les fluctuations des taux de change; la conjoncture économique générale et la confiance des consommateurs; les lois en matière de salaire minimum; l'importance du premier trimestre de la Société pour les résultats d'exploitation de l'exercice complet et d'autres risques dont il est question dans le rapport annuel sur formulaire 10-K de la Société daté du 12 avril 2017 et déposé auprès de la Securities and Exchange Commission le 13 avril 2017. Si l'un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se matérialisaient ou si les hypothèses de la Société se révélaient erronées, les résultats réels de la Société pourraient différer à certains égards importants de ceux qui ont été prévus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs fournis par la Société dans le présent communiqué sont à jour à la date à laquelle ils sont fournis par la Société. La Société se dégage de toute obligation de les mettre à jour publiquement par suite de nouveaux renseignements, de développements futurs ou autrement, sauf si la législation en valeurs mobilières applicable l'y oblige.

À propos de DAVIDsTEA Inc.

DAVIDsTEA est un détaillant de thés spécialisés qui offre un choix diversifié de thés en vrac, de thés préemballés et de sachets de thé exclusifs ainsi que des cadeaux, accessoires, aliments et boissons liés au thé principalement par l'intermédiaire de ses 232 boutiques DAVIDsTEA qu'elle exploite partout au Canada et aux États-Unis en date du 29 avril 2017 et de son site Web, davidstea.com/ca_fr/. Le siège social de la Société est situé à Montréal, au Canada.


ÉTATS DE LA SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉS
 
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
 
  Au Au 
  29 avril 
2017
 28 janvier
2017
 
  $ $ 
      
ACTIF     
Actif courant     
Trésorerie 56 348  64 440  
Créances clients et autres débiteurs 3 960  3 485  
Stocks 28 574  31 264  
Actif d'impôt exigible 1 629  539  
Charges payées d'avance et dépôts 8 159  5 659  
Instruments financiers dérivés 1 200  454  
Total de l'actif courant 99 870  105 841  
Immobilisations corporelles 51 407  51 160  
Immobilisations incorporelles 3 106  2 958  
Actifs d'impôt différé 13 522  14 375  
Total de l'actif 167 905  174 334  
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES     
Passif courant     
Dettes fournisseurs et autres créditeurs 13 131  19 681  
Produits différés 3 899  4 885  
Tranche courante des provisions 2 123  2 562  
Total du passif courant 19 153  27 128  
Loyers et incitatifs à la location différés 7 908  7 824  
Provisions 5 369  5 932  
Total du passif 32 430  40 884  
Capitaux propres     
Capital social 265 564  263 828  
Surplus d'apport 8 200  8 833  
Déficit (142 746) (142 398) 
Cumul des autres éléments du résultat global 4 457  3 187  
Total des capitaux propres 135 475  133 450  
  167 905  174 334  
      


ÉTATS DU RÉSULTAT ET DU RÉSULTAT GLOBAL CONSOLIDÉS
 
[non audité et en milliers de dollars canadiens, sauf l'information relative aux actions et aux montants par action]
 
  Trimestres clos les 
  29 avril 
2017
 30 avril 
2016
  
  $ $  
       
Ventes 48 669  44 469   
Coût des ventes 24 487  21 314   
Marge brute 24 182  23 155   
Charges de vente et d'administration 24 153  21 119   
Résultats des activités d'exploitation 29  2 036   
Charges financières 131  17   
Produits financiers (136) (121)  
Résultat avant impôt sur le résultat 34  2 140   
Charge d'impôt 396  626   
Résultat net (362) 1 514   
Autres éléments du résultat global      
Éléments qui seront reclassés ultérieurement en résultat net :      
Profit net latent (perte nette latente) sur les contrats de change à terme 1 200  (4 197)  
Profit net réalisé sur les contrats de change à terme reclassé dans les stocks (453) (968)  
Recouvrement (charge) d'impôt sur le résultat global (199) 1 371   
Écart de conversion cumulé 722  (2 322)  
Autres éléments du résultat global, nets d'impôt 1 270  (6 116)  
Total du résultat global 908  (4 602)  
Résultat par action :      
De base (0,01) 0,06   
Dilué (0,01) 0,06   
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation      
De base 25 402 543  24 134 285   
Dilué 25 402 543  25 892 598   
       



TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS
 
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
 
  Trimestres clos les 
  29 avril 
2017
 30 avril 
2016
  
  $ $  
       
ACTIVITÉS D'EXPLOITATION      
Résultat net (362) 1 514   
Éléments sans effet sur la trésorerie :      
Amortissement des immobilisations corporelles 2 064  1 787   
Amortissement des immobilisations incorporelles 282  161   
Perte sur cession d'immobilisations corporelles 6     
Loyers différés 3  280   
Recouvrement sur contrats déficitaires (886)    
Charge de rémunération fondée sur des actions 574  316   
Amortissement des frais de financement 20  18   
Désactualisation des provisions 112     
Impôt différé (recouvré) 1 000  (30)  
  2 813  4 046   
Variation nette des autres soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie liés à l'exploitation (9 474) (4 834)  
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation (6 661) (788)  
ACTIVITÉS DE FINANCEMENT      
Produit de l'émission d'actions ordinaires à l'exercice d'options sur actions 815  344   
Flux de trésorerie liés aux activités de financement 815  344   
ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT      
Ajouts d'immobilisations corporelles (1 821) (2 846)  
Ajouts d'immobilisations incorporelles (425) (156)  
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement (2 246) (3 002)  
Diminution de la trésorerie au cours de la période (8 092) (3 446)  
Trésorerie au début de la période 64 440  72 514   
Trésorerie à la fin de la période 56 348  69 068   



Rapprochement du BAIIA ajusté
 
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
 
   Trimestres clos les 
   29 avril
2017
 30 avril 
2016
 
        
Résultat net  (362) $ 1 514 $
Charges financières  131   17  
Produits financiers  (136)  (121) 
Amortissement  2 346   1 948  
Perte sur cession d'immobilisations corporelles  6     
Charge d'impôt  396   626  
BAIIA  2 381 $ 3 984 $
Ajustements additionnels :       
Charge de rémunération fondée sur des actionsa  574   316  
Incidence des contrats déficitairesb  (1 415)    
Loyers différésc  3   280  
BAIIA ajusté  1 543 $ 4 580 $

                                            

a) Représente la charge de rémunération fondée sur des actions hors trésorerie.
b) Représente l'utilisation et la reprise hors trésorerie de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat.  
c) Représentent la mesure dans laquelle la charge locative annuelle a été supérieure ou inférieure au loyer au comptant.


Rapprochement du résultat net selon les IFRS et du résultat net ajusté
 
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
 
  Trimestres clos les 
  29 avril 
2017
 30 avril 
2016
 
        
Résultat net  (362) $ 1 514$
Incidence des contrats déficitairesa  (1 303)   
Ajustement de la charge d'impôtb  523    
Résultat net ajusté  (1 142) $ 1 514$

                                       

a) Représente l'utilisation et la reprise hors trésorerie de même que la désactualisation des provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat. La désactualisation des provisions pour contrats déficitaires est comprise dans les charges financières à l'état du résultat et du résultat global consolidé pour le trimestre clos le 29 avril 2017.
b) Supprime les répercussions fiscales de l'incidence des contrats déficitaires dont il est fait mention à la note a).


Rapprochement des résultats des activités d'exploitation selon les IFRS 
et des résultats des activités d'exploitation ajustés
 
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
 
  Trimestres clos les 
  29 avril 
2017
 30 avril 
2016
 
      
Résultats des activités d'exploitation 29  2 036 
Incidence des contrats déficitairesa (1 415)  
Résultats des activités d'exploitation ajustés (1 386) $2 036$

                                        

a) Représente l'utilisation et la reprise hors trésorerie de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat.


Rapprochement des charges de vente et d'administration selon les IFRS
et des charges de vente et d'administration ajustées
 
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
 
  Trimestres clos les 
  29 avril 
2017
 30 avril 
2016
 
      
Charges de vente et d'administration 24 153 21 119 
Incidence des contrats déficitairesa 1 415  
Charges de vente et d'administration ajustées 25 568$21 119$

                                          

a) Représente l'utilisation et la reprise hors trésorerie de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat.


Rapprochement du nombre moyen pondéré après dilution d'actions ordinaires en circulation, comme présenté, et du nombre moyen pondéré
après dilution d'actions ordinaires en circulation ajusté
 
[non audité et en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action]
 
  Trimestres clos les 
  29 avril
2017
 30 avril 
2016
 
      
Nombre moyen pondéré après dilution d'actions ordinaires en circulation 25 402 543  25 892 598 
      
Résultat dilué par action (0,01) 0,06 
      
Résultat dilué ajusté par action (0,04) 0,06 

 

Relations avec les investisseurs :ICR Inc.Rachel Schacter(203) 682-8200investors@davidstea.com